Sodomie et Femdom : comment faire ?

La sodomie, sujet toujours assez tabou attire de plus en plus les hommes et les femmes. Les femmes aiment jouer à la dominatrice en pénétrant l’anus de leur partenaire avec un gode ceinture se prenant ainsi pour un homme et exerçant son pouvoir de domination.

La sodomie était une pratique courante dans l’Antiquité, mais c’était aussi le cas à une époque plus récente, en tant que moyen de contraception, alors que les moyens modernes de contraception n’existaient pas encore.

Comment expliquer cette réticence face à la sodomie? D’abord parce qu’il était considéré comme un acte “contre nature” et pervers. Un acte «contre nature» puisque seul le vagin permet la reproduction, et un acte pervers puisqu’il a été médiatisé dans les films X comme un acte agressif, de type viol.

La pénétration anale demande beaucoup de douceur pour ne pas traumatiser le sphincter anal et, lorsqu’elle est pratiquée dans de bonnes conditions, elle n’est pas douloureuse et n’est pas plus risquée que les autres pratiques sexuelles.

Avec la pénétration, vous pouvez expérimenter de nouveaux plaisirs, de nouvelles sensations, et c’est peut-être une pratique qui, de temps en temps, peut briser la monotonie des relations sexuelles classiques. Cette pratique sexuelle est souvent utilisée en BDSM et excite de plus en plus les hommes et les femmes.

Voyons donc comment pratiquer un sexe anal sain, riche en plaisir et sans douleur.

Le sexe anal comment faire ?

Utilisez toujours un lubrifiant

Contrairement au vagin, la petite quantité de mucus produite par le rectum est insuffisante pour la pénétration anale. Par conséquent, la sodomie doit toujours être accompagnée d’une bonne dose de gel lubrifiant. Les lubrifiants à base d’eau ou les gels à base de silicone sont compatibles avec les préservatifs en latex et sont fortement recommandés. Il existe même un gel anal spécialement conçu pour la sodomie. Ils sont encore plus lubrifiants et contiennent parfois des agents antibactériens ou des substances pour détendre l’anus.

Arrêtez immédiatement si votre partenaire vous demande d’arrêter

Si votre partenaire est trop tendu ou stressé, la sodomie lui fera probablement mal. Nous ne disons pas d’arrêter complètement d’essayer, mais de ne pas le forcer, car cela ne conduira qu’à une mauvaise expérience et vous rendra moins susceptible d’essayer à nouveau.

Prenez votre temps

Lorsque vous essayez la sodomie pour la première fois, allez-y doucement. Ne soyez pas pressé, prenez votre temps et l’expérience sera bien meilleure. Vous ne devriez pas forcer les choses. Si vous lubrifiez correctement l’anus, un doigt ou un sextoy devrait pouvoir glisser facilement. Nous vous recommandons d’utiliser vos doigts pour dilater l’anus et exciter votre partenaire.

Communiquez avec votre partenaire

Comme pour toute activité sexuelle, la communication est essentielle pour apprécier la sodomie. Parlez de ce que vous voulez faire, discutez d’abord de vos souhaits, dites à votre partenaire ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas tout. Dites vos préférences et soyez réceptif aux siennes, c’est le meilleur moyen d’avoir une expérience anale agréable et partagée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *